Pourquoi un intérieur rangé et bien organisé contribue à notre bien-être ?

jardin-zen-moderne-sable-rochers-lits-buis

J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. Voltaire

Quand je regarde cette photo de ce  jardin japonais zen, je ressens un profond sentiment d’apaisement, de sérénité et de bien-être, j’ai simplement envie de m’assoir, de contempler ce paysage  et de profiter de ce moment de quiétude. Si mes origines japonaises m’ont permis très jeune de me familiariser à la culture zen et de former mon oeil à ce subtil équilibre. Puis en pratiquant mon activité de décoration, et en accompagnant mes clients dans leurs projets d’aménagement, j’ai été confronté parfois à ces situations d’encombrements intérieurs qui rendait impossible tout projet d’amélioration sans un travail désencombrement, ré-organisation, et rangement.  Ce fut une vraie prise de conscience, et la lecture d’ouvrage de Dominique Loreau comme l’Art de le simplicité m’ont permis de mettre en place une méthode afin de privilégier le bien-être comme style de vie dans la maison. Je suis intimement persuadée, qu’en étant bien chez soi, on contribue largement à améliorer aussi son bien-être intérieur, la maison est profondément lié à notre intérieur physique, je vous explique içi en 10 points comment.

1. Faire un point
Tenter de faire un point objectif sur votre intérieur, pièce par pièce. Quels sentiments un visiteur extérieur peut il ressentir en pénétrant chez vous ? Ressens t’on une sensation d’encombrement, voir de débordement, quand il n’y a plus de places sur les étagères et dans les placard et que les objets se retrouvent au sol, ou entasser dans des cartons ? Votre séjour est il accueillant, as t’on envie de s’installer sur les canapés ? Votre cuisine donne t’elle envie de se mettre à cuisiner, d’échanger autour d’un plat ? Votre chambre invite t’elle au repos, à la détente ? Et votre entrée – premiere impression lorsque l’on rentre chez soi, que dit elle de votre intérieur ?
2. Se délester de ce qui nous encombre
Il va falloir passer par cette étape de tri pour savoir ce que vous allez donner, jeter ou garder, et pour cela il faut se retrousser les manches et définit un plan d’attaque. Voici ce que je vous conseille pour être efficace, au lieu de travailler pièce par pièce, faites plutêt le tri par catégories, les vêtements, les livres, les papiers, la vaisselle et les ustensiles de cuisine, les produits consommables, les produits ménagers, et pour finir les petits objets. Mettez tout par terre, et pour chaque objets de chaque catégorie, demandez vous si l’utilisez régulièrement (à garder), si vous ne l’avez pas porté depuis 1 année pour les vêtements, vous pouvez le donner ou le jeter selon l’état. Si il est abimé, cassé, si c’est un vêtement et que ce n’est plus votre taille, si il vous rappelle de mauvais souvenir, n’hésitez pas c’est aussi à donner ou à jeter.
Dites vous que tout ce que vous entassez, conservez « au cas où » ne font qu’encombrer votre intérieur, mais aussi votre tête, car ils restent inconsciemment aussi dans nos pensées et ne font que brouiller et rendre plus difficile votre accès au bonheur.
Bureau à la maison
3. Apprendre à jeter
Jeter ce n’est pas du gachis, quand ces objets que vous conservez sont entassés depuis des années dans vos armoires, vos étagères sans que personne ne les utilise, ils n’ont plus d’utilité à part vous rendre le quotidien plus compliqué. En donnant vos vêtements en bon état à des associations, vous permettez à certaines personnes dans le besoin d’en profitez, en recyclant ceux qui sont abimés, c’est aussi leur redonner une utilité. C’est pareil pour les livres, la vaisselle, les meubles… donner, recycler cela vous allège et les autres en profites. c’est une façon rapide de faire place nette.
4. Conserver uniquement ce qui nous rend heureux
Pour aller plus loin dans ce tri, vous pouvez décider de ne garder que ce qui vous rend heureux, vous procure du bonheur. Exit les objets et meubles hérités de la famille complètement inadapté à votre espace, ou qui vous renvoie à des souvenirs douloureux, les cadeaux qui encombrent vos tiroirs, dont vous ne vous êtes jamais servis, les vêtements trop grand, trop petit, inconfortable,  qui se froisse dès que vous l’enfilez, les livres que vous mettez de côté en vous disant qu’un jour vous les lirez, les accumulations en tout genre… C’est parfois difficile au début mais une fois que vous aurez compris que les objets ne doivent pas rendre esclaves, et que pour vivre heureux vous n’avez pas besoin de tout cela. Je vous invite à lire le livre de Marie Kondo La magie du Rangement, assez radical mais elle peut vraiment être un déclencheur pour démarrer votre processus de tri.962a14e746eadf42496b82ec8b881047
5. Organiser ses rangements
Ce n’est qu’une fois que vous aurez fait le tri que vous allez pouvoir commencer à organiser votre intérieur et vos rangements. Pour cela il faut faire appel à votre sens pratique afin de rendre cette organisation la plus fonctionnelle possible. Ce que vous utilisez au quotidien, régulièrement doit se trouver à porter de main, les choses lourdes plutôt sur des étagères près du sol, les tiroirs permettent un accès facile à l’ensemble en un seul coup d’oeil. Dans la cuisine n’hésitez pas à réutiliser les bocaux en verre, avec couvercle transparent pour votre épicerie, ils sont aussi jolis que pratique. Pour ranger vos petites affaires dans les tiroirs d’une commode, les casiers en tissus sont très pratiques et vous font gagner beaucoup de place.
Faciliter vous aussi la vie dans la chambre des enfants avec des boites en plastique, des paniers pour les inciter à ranger, et apprenez leur dès qu’ils sont petits à ranger dès qu’ils ont finis un jeu, cela peut être un jeu et cela vous fera gagner du temps et de l’énergie – parole de maman !
6. Faites le point sur les couleurs et les matières qui vous rendent heureux
Nous avons tous des relations particulières avec les couleurs, certains détestent le vert par superstition, d’autres adorent le rouge qui leur donne bonne mine et du coup en mette jusque dans leur chambre, certains ont besoin de vivre dans un intérieur très coloré, quand d’autres ne se sentent bien que dans des teintes neutres et douces. Je suis persuadée que la plupart utilise mal les couleurs dans la maison, par méconnaissance souvent, en calquant ce qu’ils ont vu à la télévision ou dans les magazines, alors que la couleur a une telle influence sur nous que ne pas l’envisager comme une des bases de départ est vraiment une erreur. Pour définir une gamme de couleurs je commence toujours par tester mes quatres palettes répartis en teintes froides ou teintes chaudes et en fonction de leur saturation. Les teintes froides ou teintes chaudes sont à choisir en fonction de l’exposition de votre pièce, si celle-ci est au Nord, préférez les gammes chaudes, si vous êtes au Sud ou à l’Ouest les deux gammes peuvent convenir c’est donc plutôt votre ressenti. Ne vous arretez pas à la première idée, en pensant qu’en choisissant des teintes froides, votre intérieur sera froid, l’ambiance se travaille dans un ensemble, le revêtement de sol si c’est un parquet apportera de la chaleur,, les tissus de vos canapés, rideaux, coussins et tapis, du confort et du moelleux, un éclairage bien étudié contribuera également à créer une atmosphère confortable, chaleureuse et accueillante.
Je fais également ce travail avec les matières, quelles essences de bois vous font vibrer, est ce que vous appréciez plutôt les finitions mate, et leurs aspects velouté, profonds, ou des satinés ou des brillants qui apportent de l’éclat et de la lumière, est ce que vous êtes sensible à des matières à la texture travaillé, avec du relief, ou vous préférez un fini doux et lisse, quels type de métal appréciez vous, les tonalités dorés, chaudes et enveloppantes, ou les métaux à tonalités bleus qui apportent davantage d’éclat et de contraste.
En vous posant toutes ces questions, vous allez établir votre profil couleurs et matières, celui qui vous correspond profondément, au delà des effets de mode et de tendance, c’est grâce à lui que vous aller pouvoir faire des investissements durables sur de beaux matériaux dont vous ne vous lasserez pas, de belles pièces de mobilier qui pourront vous suivre pendant de longues années.Maison esprit loft scandinave
7. Revoir votre aménagement
Maintenant que vous avez pu faire le vide, et vous débarrasser de ce qui vous encombrait, vous devriez y voir plus clair et probablement vous rendre compte que non, vous n’avez pas besoin de rangements supplémentaires, et qu’en plus, avoir épuré vos étagères, vos placards et votre intérieur en général apporte rapidement un sentiment de bien-être et de sérénité.
Mais il reste peut-être encore des améliorations à apporter pour davantage de confort, de fonctionnalité mais aussi votre personnalité. placer de préférence les canapés ou les assises face à vous quand vous entrez dans la pièce, c’est beaucoup plus accueillant. Les meubles les plus imposants, seront moins envahissant visuellement si vous les positionner sur le mur de l’accès à la pièce, ils ne sont ainsi pas dans votre champ de vision quand vous entrez.
Jouer sur les matières, les motifs, les couleurs pour donner de la personnalité, il suffit souvent d’une ou deux pièces fortes pour transformer une pièce, ça peut-être un mur de couleur, du papier peint, mais aussi un coussin, une lampe, un tableau…Maison zen et japonisante
8.Changer votre façon de consommer
Maintenant que vous avez fait ce gros travail de tri, que vous avez pris conscience que ce qui vous rend heureux n’est pas dans une accumulation d’objets, mais dans la satisfaction de rentrer chaque jour chez vous, de vivre dans un intérieur organisé, facile à ranger, à nettoyer, de savoir ce qui sublimera votre intérieur, et d’éviter ainsi les achats compulsifs qui au finalne s’intègrent pas du tout chez vous. Prenez le temps à chaque fois que vous souhaitez acheter quelque chose, de vous poser la question de savoir si cela vous est vraiment nécessaire.

Prêt à passez à l’action ? Partagez avec moi vos expériences et vos questions.
Si vous sentez que vous avez besoin d’un coup de pouce pour mettre le pied à l’étrier, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions voir ensemble quelles prestations seraient la plus adapté pour vous.